Rétrospective à propos

Signet CFAE


Nous sommes l’ancien staff du CFAE (Centre de Formation Agricole Elim) d’Alindao dans la Basse Kotto en République Centrafricaine RCA.

Parce que nous ne sommes pas en mesure de mener à bien notre projet à Alindao, nous avons lancé ce site web.

Avec ce site web, nous voulons que toutes nos connaissances, techniques et expériences que nous avons développées au cours des 30 dernières années, soient accessibles à une large communauté en Afrique, mais surtout dans la RCA.

Toni Schmid, Suisse


Qu’est-ce qui s’est passé ?

Entre 2018 et aujourd’hui, la station de projet d’Alindao, dans l’est de la RCA, a été cambriolée et totalement détruite.

Nous nous demandons pourquoi cela a pu se produire parce que une base militaire a été installée à environ 500 mètres de la station, près de l’aérodrome d’Alindao, en raison des conflits armés qui sévissent dans le pays.

Dieses Bild hat ein leeres alt-Attribut; sein Dateiname ist image.png
Print screen de Google Maps au 31.5.2022 montre l’aérodrome d’Alindao avec la base militaire. En haut, le centre-ville et à droite, les camps de réfugiés près de la mission catholique.
Dieses Bild hat ein leeres alt-Attribut; sein Dateiname ist image-1.png
Si l’on zoome davantage, on peut voir notre station détruite à proximité immédiate.
Dieses Bild hat ein leeres alt-Attribut; sein Dateiname ist image-2.png
Et voilà ce qui reste. Seuls les arbres que nous avons plantés se propagent et, espérons-le, portent beaucoup de fruits.

Remarque : ces images peuvent être consultées à tout moment sur Google Maps.


Mais c’est précisément ici que toutes les techniques décrites sur ce site ont été développées il y a plus de 30 ans.

Flash-back

Dieses Bild hat ein leeres alt-Attribut; sein Dateiname ist teamfoto-30-jahrjubilaeum-bossongo.jpg
Dans le jardin de Samuel, près de Bangui, à l’occasion de ma (Toni Schmid) visite de projet en 2018

Avec Jean De Dieu, David et Samuel, nous nous arrêtons un instant pour commémorer notre collaboration, qui a commencé il y a 30 ans à Alindao, loin d’ici. L’ambiance de cet anniversaire était trouble, car ils ont tous dû tout quitter avec leur famille à cause de la guerre et se sont réfugiés à Bangui, la capitale de la RCA, où ils doivent se reconstruire une existence.


Sur les 42 ha de terres de notre station de projet à Alindao, nous avons élaboré entre 1988 et 1997 un programme de formation où les animateurs de village ont appris de nouvelles techniques d’agriculture traditionnelle améliorée dans le cadre de cours pratiques.

Grâce aux techniques d’agroforesterie, aux pépinières villageoises et à l’enseignement de l’hygiène et de la nutrition, nous sommes parvenus à améliorer les moyens de subsistance des villageois (voir le film : Survol d’Alindao).

IMG_20170906_160402_6
Station de projet Alindao avec 42 ha de champs d’essai et de démonstration en 1988. Au milieu, en bas, un groupe de base pendant un cours.

Au cours des 30 dernières années, les plus de 200 animateurs de village et animatrices que nous avons formés ont successivement transmis ce savoir aux villages et à leurs enfants.

Malheureusement, ce précieux travail de reconstruction dans les villages a été brutalement stoppé par l’invasion de rebelles violents et de hordes criminelles de guerre en 2014.

En janvier 2017, j’ai pu (Toni Schmid) visiter Alindao une dernière fois et il semblait au début que l’on pourrait s’arranger avec les occupants et poursuivre le travail de projet.

samuel-und-geschenke
en visite chez Samuel à Alindao. Il a dû fuir une deuxième fois avec sa famille. Tout a été détruit

Oui, l’intention était d’utiliser le projet comme base pour un travail de paix et de réconciliation – nous avons travaillé pendant des décennies avec tous les groupes de population – mais en 2017 et 2018, de violents combats ont éclaté entre ces rebelles et les groupes d’autodéfense locaux.

De nombreuses personnes sont mortes et un très grand nombre de nos anciens collaborateurs et animateurs de village ont dû prendre la fuite. Notre centre de projet à Alindao a été pillé à plusieurs reprises et totalement détruit par la suite.

Centre détruit 2018
L’ancien centre de formation d’Alindao aujourd’hui – abandonné, dévalisé et détruit
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
et ce que l’on pouvait encore voir de notre immeuble en mars 2019

Heureusement, la plupart des réfugiés ont un parent ou une connaissance quelconque dans la capitale, ce qui leur permet de se débrouiller relativement bien (voir le film : survol de Bangui).

Mais à long terme, il est important qu’ils s’occupent eux-mêmes de se procurer de la nourriture et qu’ils participent à la reconstruction des maisons et des quartiers détruits.

IMG_2766
Jean, un animateur de village réfugié, a construit une nouvelle maison ici à Sabongo et a planté, outre un champ de manioc, des papayes, des bananes, des ananas ainsi que des manguiers et des moringas.

L’idée d’un projet d’agriculture urbaine (agroforesterie = combinaison de l’agriculture et des arbres) a été accueillie avec une grande joie. Immédiatement, un terrain et une maison ont été mis à disposition à la périphérie, à environ 22 km du centre-ville, de sorte que notre chef de projet Jean De Dieu a pu s’y construire une nouvelle existence et commencer à travailler sur le projet « AgriBangui – Sabongo YAKA » en octobre 2017.

46762617_221017785319617_8914609238832054272_n
Dans la pépinière de Sabongo pendant le cours YAKA 3 en novembre 2018

Au cours de ces deux années, Jean De Dieu a de nouveau formé 17 hommes et femmes au métier d’animateur de village et d’animatrice de village, conformément à notre concept CFAE.

Cette fois-ci, ce sont des Pygmées (Baminga) ayant fui la forêt vierge et d’autres réfugiés qui ont à leur tour suivi 5 cours pour devenir des animateurs de village. Ils ont ainsi pu bénéficier d’une perspective de nouveau départ.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Toute l’équipe de Sabongo. Les moniteurs, les animateurs de village et le nouveau groupe de base de Sabongo – y compris les baminga (pygmées). Comme toujours – maboko na maboko – main dans la main

Le projet s’est achevé par la remise des diplômes fin 2019. Les nouveaux animateurs et animatrices de village ont été envoyés pour donner eux-mêmes des cours de YAKA et d’AGF dans leurs villages. (YAKA signifie jardin et AGF est l’abréviation d’agroforesterie).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
17 femmes et hommes diplômés transmettent désormais leur savoir

Un grand Balao Mingi ! – Votre Toni

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Une nouvelle génération va naître. Aidons nos amis à leur donner un avenir : MABOKO NA MABOKO

Publié par Tonis Projects

Je suis un blogueur qui rend compte de projets en Afrique et en Suisse. Photos, vidéos et musique sont les éléments avec lesquels je travaille et j'aime les combiner et les mettre dans des rapports passionnants et instructifs. Bonne lecture😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :